La conscience historique en didactique de l’histoire au Canada

Nathalie Popa

Abstract


La discussion sur la conscience historique en enseignement de l’histoire au Canada s’inscrit dans un contexte intellectuel et social particulier, marqué par de profondes transformations dans nos rapports au passé et nos compréhensions de l’histoire. En effet, les historiens, didacticiens et enseignants en histoire, ici comme ailleurs, sont aux prises d’un problème qui, selon Seixas (2012b), est à la fois épistémologique (comment arrivons- nous à connaître le passé?) et ontologique (comment nous situons-nous dans le temps en tant qu’êtres dotés d’historicité?). D’où l’intérêt, réellement ressenti en didactique de l’histoire canadienne, de mieux comprendre la notion de conscience historique. Toutefois, la discussion demeure disparate et dispersée. Mon intention dans cet article est donc d’en faire un état des lieux par l’entremise d’une revue critique de la littérature. Je présenterai d’abord le contexte dans lequel s’insère la discussion sur la conscience historique et tenterai, ensuite, de dresser un portrait des dé nitions, des études et des justi cations du concept. Cet article fait valoir le besoin crucial d’approfondir la question de la conscience historique, afin qu’elle puisse servir dans les débats portant sur l’histoire scolaire et publique au Canada.


Full Text:

PDF (Français)

Comments on this article

View all comments


Canadian Journal of Education | Revue canadienne de l'éducationISSN 1918-5979