À Propos


Énoncé de mission

La Revue canadienne de l’éducation (RCÉ) est une publication nationale dont les articles sont évalués par un comité de lecture; elle est commanditée par les membres de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation (SCÉÉ). La RCÉ accorde la priorité aux recherches et autres travaux d’érudition qui sont pertinents pour le monde de l’éducation au Canada. La revue est lue par des chercheurs du monde entier et a pour objectif de faire valoir la riche contribution des chercheurs canadiens au domaine de l’éducation. La RCÉ accepte et publie des articles et des recensions de livres en français et en anglais. La RCÉ publie également à l’occasion des articles d’auteurs d’autres pays qui font la lumière sur des enjeux communs et qui incluent des auteurs canadiens dans la bibliographie.

Revue ayant une large assise, la RCÉ aborde, d’une multitude de points de vue, des questions qui sont d’une importance cruciale pour le monde de l’éducation. La RCÉ se veut une tribune où les auteurs échangent des idées et relient la théorie à la pratique de manière pertinente pour le milieu de l’enseignement au Canada et ailleurs, ce qui inclut les chercheurs, les agences subventionnaires, les éducateurs, les praticiens, les communautés d’apprentissage, les décideurs et le public. La RCÉ a pour but de promouvoir la quête du savoir et l’amélioration des conditions sociales par la publication d’articles mettant en lumière des réflexions et des solutions tirées de recherches.

Le « H-Index » de la Revue canadienne de l’éducation est de 28 selon SCImago (2018). Le taux d’acceptation des articles pour la RCÉ est d’environ 20 %. La Revue est répertoriée dans Periodicals Index Online, EBSCO Education Source, Educational Research Abstracts et PsycINFO.

Creative Commons

La Revue canadienne de l’éducation utilise la licence CC BY-NC-ND de Creative Commons. Pour la permission de reproduire la totalité ou une partie d’un  article, veuillez communiquer avec la directrice de la publication.

Les auteurs peuvent utiliser ou réutiliser le matériel publié dans la Revue, mais seulement à des fins non commerciales et avec la mention appropriée. Les auteurs peuvent :

  1. partager des copies imprimées ou électroniques de l’article avec des collègues;
  2. utiliser la totalité ou une partie de l’article, sans révision ou modification, dans des compilations personnelles ou d’autres publications de leur propre travail;
  3. utiliser l’article au sein de l’établissement ou de l’entreprise de leur employeur à des fins d’éducation ou de recherche;
  4. publier l’article sur leur page Web personnelle;
  5. archiver dans un référentiel institutionnel une copie électronique du manuscrit final évalué par un comité de lecture. Les manuscrits archivés dans un référentiel institutionnel peuvent être mis gratuitement à la disposition du public, par le biais d’Internet, à la date officielle de leur publication dans la Revue.

La Revue canadienne de l’éducation n’impose pas de frais de publication ou de traitement en lien avec l’article.

Directives aux auteurs

Les articles doivent partir d’une question et présenter une recherche; ils doivent tenir compte de l’état actuel de la question (revue de la littérature) et contribuer à avancer la quête du savoir en éducation. La RCÉ ne publie pas des documents pédagogiques ou administratifs. Il incombe aux auteurs d’obtenir de leur propre établissement l’approbation éthique de leurs manuscrits.

Voici, à l’intention des auteurs, les politiques mises en application par la RCÉ :

  • tous les types de textes d’érudition et toutes les méthodologies sont acceptés;
  • les articles peuvent porter sur l’éducation à l’intérieur et en dehors d’un cadre scolaire et à tout âge;
  • les articles doivent être rédigés de point de vue d’un expert, mais formulés dans une langue qui est accessible aux personnes qui ont d’autres compétences disciplinaires ou travaillent dans des contextes transdisciplinaires.
  • Les auteurs doivent faire la démonstration que leur article s’inscrit dans le mandat de la revue et est pertinent pour le milieu de l’enseignement au Canada. L’équipe de rédaction de la RCÉ n’est pas en mesure de faire une évaluation en bonne et due forme des articles potentiels avant qu’ils ne soient téléversés dans la base de données.

Directives générales 

Les articles qui ne sont pas conformes aux lignes directrices suivantes seront écartés par le directeur de la rédaction.

  • Les articles doivent être soumis dans un format .docx. Il doit s’agir d’articles de 5 500 à 7 000 mots en excluant les références. Les articles de plus de 7 000 mots ne seront pas pris en considération. Les essais critiques ne devraient pas dépasser 2 000 mots, les discussions, 1 500 mots, les recensions de livres et les notes de recherche, 1 000 mots.
  • Veuillez inclure un résumé sur la première page. Le résumé (en français et en anglais) de 100 mots devrait présenter en bref le but de l’étude, les méthodes employées, les résultats obtenus et les conclusions déduites. Une liste de mots clés devrait être fournie avec le résumé.
  • Les tableaux, figures et graphiques ne sont acceptés que s’ils s’avèrent indispensables à la rigueur de l’argumentation. Pour les aides visuelles difficiles à produire par traitement de texte, des fichiers PDF peuvent être soumis.
  • Les manuscrits doivent être tapés à simple interligne (citations, notes et références comprises) et en caractères de 12 points.
  • Les auteurs doivent soumettre leurs articles par le biais de l’Online Journal System (http://www.cje-rce.ca).
  • Lorsqu’un auteur soumet un manuscrit, il doit indiquer le nom, l’établissement d’attache et l’adresse de courriel des co-auteurs. Il est impossible pour l’équipe rédactionnelle de trouver des arbitres appropriés sans connaître le nom de tous les auteurs. Dans la mesure du possible, veuillez utiliser les adresses de courriel des établissements d’attache, plutôt que celles de comptes gmail.
  • Les articles peuvent inclure des composantes audio/vidéo/visuelles; les auteurs sont encouragés à inclure ces éléments lorsqu’ils sont pertinents pour leur travail.

Pour assurer l’impartialité de l’évaluation par les pairs

Afin d’assurer l’intégrité de l’évaluation à l’insu par les pairs des manuscrits soumis à la revue, tous les efforts doivent être mis en œuvre pour empêcher que les auteurs et les arbitres se connaissent. Ainsi les auteurs, les rédacteurs et les arbitres (qui téléchargent les documents pour les évaluer) doivent faire en sorte que les mesures décrites ci-après ont été prises en lien avec le texte et les propriétés du fichier :

  • Les auteurs du document ont supprimé leurs noms du texte et inscrit « Auteur » et l’année dans les références et les notes en bas de page au lieu du nom de l’auteur, du titre de l’article, etc.
  • Dans le cas de documents Microsoft Office, l’identité de l’auteur doit aussi être supprimée des propriétés du fichier (voir sous Fichier dans Word) en cliquant sur ce qui suit en commençant par Fichier sur le menu principal de l’application Microsoft : Fichier > Informations > Vérifier la présence de problèmes > Inspecter le document > Propriétés du document et informations personnelles > Inspecter (supprimer tout).
  • Dans le cas d’un fichier PDF, les noms des auteurs doivent être supprimés de Document Properties sous Fichier dans le menu principal d’Adobe Acrobat.
  • Bien des auteurs communiquent certaines informations ponctuelles au sujet de leur bourse dans des blogues, des projets de communication pour des congrès, des demandes de bourse ou des notes de recherche en ligne. Ces contributions en ligne peuvent avoir un impact sur le processus d’évaluation en double insu de la RCÉ. Dans de tels cas, il est impératif que les auteurs soumettent un « titre provisoire » pour les articles qu’ils soumettent à la RCÉ. Le titre provisoire pourra être remplacé par un titre final une fois que l’article aura été accepté.

Guide de style

Veuillez suivre les indications se trouvant dans l’édition la plus récente du Publication Manual of the American Psychological Association (APA). L’épellation en anglais doit être conforme à l’édition la plus récente du Canadian Oxford Dictionary. L’épellation en français doit être conforme à l’édition la plus récente du ). L’épellation en anglais doit être conforme à l’édition la plus récente du Larousse (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais).

Recensions de livres

Veuillez communiquer avec le ou la responsable des recensions de livres avant de soumettre une recension.

Liste de vérification de la soumission

En tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s’assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont conforment pas à ces directives.

  • La soumission n’a pas déjà été publiée, et elle n’est pas considérée actuellement par une autre revue (ou une explication a été fournie dans Commentaires au rédacteur).
  • Lorsque possible, les URLs des références ont été fournies.
  • Le texte est à simple interligne; utilise une police à 12 points; employe l’italique plutôt que le souligné (sauf pour les adresses URL); et place toutes les illustrations, figures, et tableaux aux endroits appropriés dans le texte plutôt qu’à la fin.
  • Le texte se conforme aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans Directives aux auteurs, qui se trouve dans « À propos de la revue ».
  • Dans le cas d’une soumission à une rubrique de la revue évaluée par les pairs, les instructions dans Assurer une évaluation à l’aveugle ont été suivies.

Questions fréquemment posées

Q.Combien de temps faut-il prévoir pour la parution de l’article?
A. Le délai moyen entre la réception de l’article et sa parution est de huit mois. Toutefois, de nombreux facteurs peuvent entrer en jeu : par exemple, la disponibilité des arbitres qui sont prêts à faire l’évaluation et la vitesse à laquelle des auteurs effectuent les révisions exigées.

Q. Pourriez-vous s’il vous plaît jeter un coup d’œil sur mon article et me dire s’il pourrait vous intéresser?
A. Tous les articles doivent être soumis par le biais de notre système enligne afin qu’ils puissent adéquatement être enregistrés et faire l’objet d’un suivi. Aucune exception ne sera faite.

Q. J’ai quelques arbitres en tête pour mon article. Puis-je vous les suggérer?
A. Tous les articles font l’objet d’une évaluation en double insu. Les auteurs ne connaissent pas l’identité des arbitres et les arbitres ne savent pas qui sont les auteurs.

Q. Pourquoi mon article a-t-il été écarté avant même d’être soumis à des arbitres?
A. La raison la plus probable, c’est que l’article ne correspond pas au mandat de la Revue canadienne de l’éducation.

 

WELCOME TO | BIENVENUE À

Continue in | Continuer en